Santé & Secteur Public

La vision de Michel Hatiez

Michel Hatiez

Associé
Santé / Secteur Public

Innovation, coordination et
e-magination sauveront notre système de santé !

Expertise :

- Direction Générale d’entreprise
- Santé Social
- Banque de détail et d’entreprise,
- Transformation des organisations

Parcours :

25 années de Conseil en Management (Accenture, Altis, Atos Consulting, Magellan Consulting)

QUI SOMMES-NOUS ?

Cohérence, efficience et économies

Un vieillissement de la population française (2 fois plus de personnes âgées dépendantes en 2060), une population qui désire toujours plus de soins (2,5% en rythme annuel), un équilibre financier de plus en plus difficile à trouver (23,9 milliards d’euros de déficit pour la Sécurité Sociale en 2010 dont 11,6 milliards pour la branche maladie), une société qui ne peut prendre en charge une telle inflation des moyens (la dette transférée à la CADES s’élevait à 134 milliards d’euros en 2010. L’extinction de la dette est repoussée en 2025 – au lieu de 2009 comme prévue en 1996), une organisation des soins et des structures médico-sociales qui tirent encore trop faiblement parti de la révolution numérique : ce sont tous les facteurs que nous devons prendre en compte pour passer dans l’ère de la e-Santé !

De nouvelles instances ont été mise en place, certaines régionales (ARS) d’autres nationales (ASIP, ANAP,…). Elles ont pour vocation d’imaginer une cible et de donner le cadre et l’impulsion pour faire évoluer les outils, les normes, les pratiques … mais il faut aussi faire évoluer les habitudes en cohérence avec ces principes.

Les réformes sont multiples et sont toutes guidées par des soucis de cohérence, d’efficience et d’économie. Les mutations de l’organisation dans les régions doivent se faire en partageant les meilleures pratiques.

La mutualisation des moyens – qui a fait ses preuves dans
d'autres industries – s’applique au monde de la santé au sens large :

  • Les applicatifs utilisés dans l’offre de soins : le marché des éditeurs va se concentrer indéniablement compte tenu du cadre normatif en cours de cristallisation
  • Les référentiels pour structurer et urbaniser les nombreux services du niveau national mais aussi des régions et des établissements : le DMP, le DP et la télémédecine sont des cas d’usage concrets
  • Les fonctions à plus faible valeur ajoutée dans le monde de la protection sociale doivent être mutualisées pour permettre aux organismes complémentaires d’offrir à leurs assurés une palette plus large de produits et services : prévention santé, offre multicanal, …
 

CHAMPS D’INTERVENTION

Evolution du cadre juridique du secteur

  • Confidentialité et sécurité des données de santé : INS et droit du patient, DMP, Dossier Pharmaceutique, PGSSI, RGS, …
  • Mise en conformité : loi « Kouchner » de 2002, décret hébergeur 2006, décret confidentialité 2007, loi HPST 2009, …

Interopérabilité et e-Santé en France et en Europe

  • Cadre d’Interopérabilité des Systèmes d’Information de Santé (CI-SIS) : IHE, HL7, LOINC, EN-13606, …
  • Messagerie Sécurisée de Santé Unifiée (MSSU)
  • DMP-Compatibilité

Politique et gouvernance de la donnée pour les acteurs du secteur

  • Identification des Professionnels de Santé et des établissements (RPPS, FINESS, réseau RASS…)
  • Métiers : offre de soins (ROR), autorisations (ARHGOS),…
  • Urbanisation des SI Santé : SIH, régulation, veille et alerte, communication (plates-formes e-santé…), réseaux de santé (R.MES en Ile-de-France), …